NON à la fermeture de 2 ans pour travaux de la ligne entre Nice et L’Escarène

SNCF Réseau prévoit deux ans de travaux et de fermeture à partir de 2023 … notamment pour le chantier du tunnel de Braus entre Touet de l’Escarène et Sospel.

Le maintien des TER entre Nice et L’Escarène est indispensable pour les déplacements quotidiens des populations

Il faut signer la pétition des Amis du Rail Azuréen. ! Imprimer, signer et retourner à AAR… ou envoyer la signature par mail à rail06@free.fr

LETTRE OUVERTE AUX DECIDEURS

LETTRE OUVERTE DES USAGERS DE LA LIGNE NICE/L’ESCARENE/SOSPEL/BREIL/TENDE/CUNEO ET VINTIMILLE :

AUX DECIDEURS DE LA REGION, DE SNCF-RESEAU, DE L’ETAT, AUX ELU.E.S

POUR LA MODERNISATION DE LA LIGNE
NOUS VOULONS DE VRAIES REPONSES A NOS QUESTIONS !
Télécharger

La ligne Nice/L’Escarène/Sospel/Breil/Italie (Cuneo et Vintimille) irrigue plusieurs vallées. Les évènements de l’automne 2020 ont apporté la démonstration qu’il s’agit bel et bien d’une ligne de vie, indispensable pour la vie quotidienne de nos territoires (aller au lycée à Drap, profiter des services de santé de Nice, ou tout simplement aller rencontrer ses amis du village voisin). Elle constitue également un atout considérable pour la découverte de nos villages et de nos montagnes, comme en témoigne le succès du « Train des Merveilles ».

La ligne a été fragilisée par la tempête Alex mais beaucoup disent que les inondations l’auraient sauvée (des annonces fantaisistes dans les médias, allant jusqu’à 395 M€, ont pu faire croire que la liaison ferroviaire allait bénéficier d’une manne extraordinaire). Nous demandons à voir car les informations données à nous, acteurs associatifs du territoire, engagés pour sa modernisation sont rares, fluctuantes, imprécises. Seuls sont financés les travaux de remise en état du pont à arcatures de Fontan et des abords du tunnel de Biognia à St Dalmas de Tende et quelques opérations mineures. Le montant total est de 20 M€, avec un engagement très limité de la Région (7,48 M€) pourtant concernée au premier chef, et qui s’était pourtant engagée dans le Contrat de Plan Etat/Région à investir 15 M€

Nous avons besoin de réponses de la Région, de la SNCF, de SNCF Réseau et de l’Etat quant à son devenir à court, moyen et long termes :

  •   Quand pourrons nous suivre la Roya en train jusqu’à Vintimille ; quand le parcours Breil- Tende sera-t-il rétabli, avec quelle fréquence? Avant le 2 octobre, le premier train au départ de Tende était à 11h45, arrivée à Nice à 14h05, et pour le retour, rien après 14h56 : juste le temps de boire un café en gare de Nice !
  •   Les négociations franco-italiennes qui durent depuis des années vont-elles enfin déboucher sur un accord clair de partage des responsabilités permettant à RFI et SNCF Réseau de garantir le bon entretien et d’investir ?
  •   Quand les nombreux ralentissements qui affectent toutes les branches de la ligne seront-ils supprimés, y compris le ralentissement à 40 km/h vers Vintimille ?
  •   Les travaux de réparation du tunnel de Braus sont-ils financés ? On parle d’une fermeture de seize mois, est-ce exact ? Si c’est le cas, c’est considérable et il faudra atténuer au maximum les conséquences très négatives pour nos vallées, à commencer par la possibilité de maintenir la ligne jusqu’à L’Escarène. Qu’on ne nous dise pas que c’est trop compliqué ! Il faut profiter de cette période pour faire des travaux sur toute la ligne pour des circulations plus nombreuses, plus rapides.
  •   Qu’ont prévu la Région et la SNCF pour remplacer les trains diesel ? Electrifier la ligne ? Des trains à hydrogène ? Là encore nous attendons des réponses.

Il ne suffit pas de déclarer dans les médias que « la ligne et sauvée ». Nous attendons du Président du Conseil Régional des actes, à commencer par la publication de la date de réouverture de la ligne Nice- L’Escarène-Breil-Tende et un engagement sur deux aller-retour supplémentaires entre Breil et Tende, un en début de matinée et un en fin en soirée. Nous attendons des perspectives, mais aussi du dialogue avec les associations d’usagers qui se battent pour la « ligne de vie ».

signataires :
Association Via Europae, c.o. Michel Braun Tél. 06.10.61.28.89
Association des Amis du Rail Azuréens, amisdurailazuréen06@free.fr Tél. 06 95 30 60 43
Association ACME-Pays des Paillons, contact@acme06.org
Association Roya Expansion Nature (REN), https://ren.roya.org, associationren06@gmail.com
Creative Riviera, creative.riviera@free.fr
Sospel Environnement,
Comité franco-italien pour la défense de la ligne Nice – Tende – Cuneo – Ventimiglia, nice.tende.en.train@gmail.com    www.facebook.com/LaCuneoNizzaUnisce
Collectif sauvegarder et promouvoir la ligne Nice – Sospel – Breil – Tende – Cuneo, mail : collectif-ligne-nice-breil-tende-cuneo@ouvaton.org, tel 06 74 59 71 00

 

20 propositions pour un printemps du « Train des Merveilles »

Ligne de vie entre le Piémont et la Riviera – Côte d’Azur par le col de Tende

Les associations de défenses de cette ligne, qui militent depuis de nombreuses années pour sa sauvegarde et sa modernisation, proposent un document commun avec 20 propositions pour un véritable printemps du « Train des Merveilles ».

Aujourd’hui cette « ligne de vie » si indispensable au développement économique de nos régions est à un tournant de son histoire. De grandes décisions sont en train d’être prises par les institutions quant à son avenir. Mais nous savons tous que « le diable se cache dans les détails » et qu’une seule décision malheureuse peut avoir des conséquences graves.  voir les signataires

(télécharger le texte bilingue français italien)

Continuer la lecture de « 20 propositions pour un printemps du « Train des Merveilles » »

Cette vérité que les intempéries révèlent

Communiqué de presse: EpisodeMediterraneen-REN-7oct2020 :
Association Roya Expansion Nature

Cette vérité que les intempéries révèlent

« Le train gratuit jusqu’à Breil, demain Fontan.
Espérons plus loin…
Occasion encore unique de prouver son intérêt géographique, économique, humain. Poumon de la vallée, ligne de vie »

Les officiels arrivent… du haut de leurs hélicoptères ils auront pu voir ce que quelques heures de pluie ont infligé à la route, en bas dans la vallée de la Roya. Il faudra des mois pour réparer, on n’ose pas dire des années. Les pouvoirs publics avaient maintes fois été alertés sur la faiblesse des soutènements de la route, délaissés depuis des décennies. Mais quand même, c’est un choc !

On sait aussi que les pluies reviendront. De plus en plus souvent.

La voie ferrée, elle, a résisté: contrairement à la route aucune portion n’a été emportée, et SNCF Réseau mène les expertises sur la voie. Quatre jours après le déluge, elle représente le seul espoir de rétablir les liaisons pour les habitants sinistrés et le seul moyen de se déplacer pour les mois à venir, vers la côte et vers le Piémont.

Alors, soyons audacieux, demandons aux collectivités territoriales et à l’Etat de revenir sur le choix d’abandonner le ferroviaire.

Demandons que les crédits de reconstruction soient affectés en priorité
à la ligne Nice-Vintimille-Cuneo.
Demandons que les trains roulent à nouveau à 80 km/h, que les systèmes de sécurité soient installés , pour que les TER aillent jusqu’à Limone, que soit rétabli le Nice-Turin, que les trajets journaliers reviennent aux cadences d’avant 2013, soit au moins 24 trajets quotidiens, que des navettes de fer- routage soient proposées entre Limone et Breil-sur-Roya, que circulent des trains de nuit pour voyageurs et marchandises entre Nice et Turin.

Le rail est plus sûr, plus durable, plus profitable que la route à l’échelle de notre vallée.

Faisons de la Roya un exemple de territoire en transition écologique.

Oui, c’est possible. La solidarité est là, mais puisqu’il faut reconstruire, faisons le choix du tourisme vert, de la préservation de la biodiversité, de l’autonomie énergétique et alimentaire, de la résilience. Transformons notre axe de passage polluant et bruyant en une voie de passage exemplaire, qu’on viendra visiter du monde entier et où on aura envie de vivre !

Image extraite de la vidéo: France3cotedazur

Association Roya Expansion Nature
6 octobre 2020
associationren06@gmail.com
https://ren.roya.org/

Le Parc du Mercantour appelle à voter pour le « Train des Merveilles »

Le Parc national du Mercantour encourage à voter pour le « Train des Merveilles », dans le cadre de l’initiative portée par le Fond national pour l’environnement italien (FAI), dénommée « les lieux du cœur » (i luoghi del cuore). http://www.mercantour-parcnational.fr/fr/actualites/soutenons-le-train-des-merveilles

et pour en savoir plus, un autre lien avec un peu d’histoire : http://fr.marittimemercantour.eu/visite/mobilite-douce/train-des-merveilles

Que tous votent pour défendre nos lignes de train ! Qui sont des lignes touristiques mais aussi des trains du quotidien, essentielles pour nos vallées ! Le vote sur le Fonds Italien pour l’Environnement est une opportunité qu’il faut saisir … Voir le mode d’emploi pour celles et ceux qui ne parlent pas l’italien.🙁 Plus d’excuses !